Communier pour Communiquer

Lorsqu’on écoute une chose nouvelle, on a tendance à l’écarter si on ne la comprends pas, ou à être trop rapide dans ses jugements.

Mais si nous étions capables d’écouter très attentivement, peut-être recueillerions-nous plus qu’en écoutant simplement à travers l’écran de nos préjugés et de nos impressions.

 En d’autres termes, si je veux comprendre ce que vous dîtes, je ne dois pas simplement entendre vos expressions verbales, mais tout ce que vous proposez de transmettre ou de dire. Les mots n’ont pas une si grande importance; ce qui compte, c’est ce que vous proposez d’exprimer.

La communication est  chose plus importante que l’expression verbale, et il ne peut y avoir communion entre deux personnes que si l’intention de se comprendre existe. Si vous ne désirez pas comprendre, si  nous sommes ici que pour critiquer, pour exprimer des mots ou pour intellectualiser, il ne peut y avoir de communication. (d’où l’intérêt du jardinage, un contact franc avec la terre, sans mots)

Mais il y en aura une entre nous, profonde, sage, étendue, si nous nous proposons de nous comprendre. Je crois qu’une telle intention est plus importante que celle, facile, de philosopher, de critiquer ou d’apprendre un nouveau moyen d’exprimer une pensée.  Vous et moi devrons être en communion, afin de nous comprendre mutuellement , de comprendre nos problèmes , nos difficultés réciproques, et la façon d’aborder les conflits de la vie.

Aussi, la base de nos rapports doit être cette communion. Je ne souhaite pas simplement exprimer mes idées, parce que je ne crois pas aux idées. Les idées ne transforment pas, elles ne produiront pas la vraie révolution. Les idées tendent à en susciter d’autres, mais elles ne produiront jamais l’ultime, la fondamentale, la radicale révolution qui est nécessaire.

Vous et moi allons examiner cette question en détail dans nos prochains échanges…

Donc , nous devrions, si nous le voulions, nous efforcer d’établir des rapports de communion entre nous si nous voulons pénétrer les problèmes de nos existences et les comprendre; c’est pourquoi il nous faudra examiner de très près , avec attention ce que nous allons faire.

Comprendre c’est être attentif. La plupart d’entre nous essaient, au contraire, de trouver la solution d’un problème. Peut-être cela a-t-il encore besoin d’une explication.

Lorsque nous avons un problème, qu’il soit social, psychologique ou prétendument spirituel, nous cherchons  toujours une réponse, une issue, qui éloigne du problème. Examinons notre problème et nous verrons cette tendance que nous avons à trouver sa solution, n’est-il pas vrai ? Mais si nous examinons le problème , la solution est dans le problème même, non en dehors de lui. donc, si nous insistons sur ce point c’est que nous allons toujours procéder de cette manière dans nos échanges.  Je suis pas en train  de vous offrir une solution pour que vous l’acceptiez ou que vous l’adoptiez comme nouveau modèle d’action, mais si vous et moi pouvions examiner le problème en commun, voir ses implications et sa signification, alors peut -être qu’en le regardant ensemble nous trouverions la réponse correcte, non une réponse distante du problème, mais au coeur même du problème.

 

 

Publicités

Auteur : Yogananda Th

Yogi Naturopathe pratiquant la médecine naturelle Ayurved

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s